AccueilAccueil  FAQFAQ  RechercherRechercher  MembresMembres  GroupesGroupes  S'enregistrerS'enregistrer  ConnexionConnexion  

Partagez | 
 

 Aaron ~ When I come around

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas 
Admin
avatar

Messages : 12
MessageAaron ~ When I come around ♦ Dim 12 Mar - 13:31

Aaron Faure


ÂGE – 40 ans DATE DE NAISSANCE – Le 07 août 1977 ORIENTATION SEXUELLE - Bisexuel STATUT SOCIAL - Célibataire MÉTIER – Directeur de FAURE Médias ANCÊTRE - Carl


Votre caractère
Aaron, vous en entendrez souvent du bien. Du moins, si vous interrogez le premier venu. On vous dira que c'est un homme sympathique et charmant, sans problème. Le type riche dont tout le monde voudrait être l'ami, mais qui reste étrangement seul, enfermé dans sa tour d'ivoire du matin au soir. On le verrait bien marié, père de deux - trois gosses, comme ses frère et soeur. Bref, on l'envie, sans trop savoir pourquoi il se complaît dans cette solitude. S'ils savaient ...

Lorsqu'il a appris, il y a quelques années de cela, qu'il était sociopathe, Aaron fut le premier étonné. Son psychiatre le considère désormais comme son cas le plus intéressant. Mais Faure, lui, ne s'en soucie guère. Ses employés et ses proches connaissent cette personnalité lunatique, ces sautes d'humeur imprévisible. Ce cynisme dérangeant qu'il aime glisser dans les conversations les plus innocentes. Cette tendance à la manipulation qui le pousse à faire des autres ses jouets, sans jamais ressentir aucune empathie. Ces pulsions inexplicables qu'il ressent, parfois aux moments les plus inopportuns, et qui le mettent dans des situations gênantes.

Pour l'instant, Aaron parvient encore à se contrôler, à jouer les caméléons en société. Il adore ça. Mais de plus en plus, son irritabilité le surprend aux plus mauvais moments. "Un évolution de sa pathologie", d'après son psychiatre. Faure continue à faire la sourde oreille, prétendant que ces petits écarts comportementaux sont le résultat d'une pression professionnelle qui va croissante. S'il est vrai qu'Aaron d'investit particulièrement dans son travail, "sa seule épouse", il se plaît également à déléguer les tâches les plus ingrates à ses employés et à semer la confusion dans leurs rangs, s'amusant de cette supériorité à laquelle il a aspiré tout sa vie. C'est sa façon à lui de décompresser et d'oublier ses tracas. Il signe le tout d'un sourire moqueur. Les choses auraient moins de goût sans cette petite touche finale...



Votre histoire
La vie d'Aaron aurait certainement été très différente s'il n'était pas né Faure. Il n'aurait pas bénéficié de l'influence que sa famille exerce sur Hellground depuis des siècles. Il n'aurait pas non plus connu Dana. Et ça, croyez-le, ça en aurait fait une toute autre personne. Elle n'avait pourtant que trois ans de plus. Mais aux yeux d'Aaron, ce devait être au moins dix années qui les séparaient. C'était un mentor à ses yeux, pire : un modèle. Il mit du temps à comprendre qu'elle se jouait de lui depuis le début : le choyant puis le rejetant pour des prétextes aussi incohérents les uns que les autres. Il était devenu sa chose, son pantin. Elle se plaisait à le ridiculiser en société, pour ensuite venir pleurer à son chevet en s'excusant. Aaron, sans comprendre, acceptait. Petit à petit, il prit exemple sur sa grande sœur, adaptant, modulant son comportement à l'image de son aînée, qui s'aperçut bien vite de ces changements. Dana ne tenait pas à ce que son petit frère lui fasse de l'ombre. La jeune femme acceptait à peine qu'il lui succède à la tête de la famille un jour.

Les sévices ont alors commencé, d'abord légers, insignifiants, pour devenir de plus en plus pervers et malsains. D'une légère tape sur le front, Dana punit Aaron à coup de chantage, allant même jusqu'à le blesser volontairement avec un couteau de cuisine. En retrouvant son fils mutilé, Cécile décida de séparer ses enfants, et Dana fut écartée du noyau familial jusqu'à ses seize ans. Aaron vécut cette séparation comme une injustice. Aussi improbable que cela puisse paraître, il s'était lié à elle comme jamais, et cette dépendance le rongeait.

Au cours de son adolescence, Aaron reporta sa frustration sur ses camarades de classe. Peu charismatique, il faisait la plupart de ses coups en douce, et son intelligence lui permettait d'échapper aux sanctions. Il a été à l'origine de plusieurs renvois, et s'est même porté plusieurs coups au visage pour se victimiser face à un ennemi un peu trop gênant. Retrouver Dana à ses seize ans fut finalement une déception. Elle était devenue une jeune femme un peu pincée et hautaine. En apparence, elle avait perdu ce qui faisait d'elle une enfant si intéressante. Un mépris évident s'installa entre eux, qui ne fit que s'intensifier avec les années.

Aaron débuta ensuite des études en communication, qu'il réussit sans trop de difficulté. Il soupçonnait son père d'être intervenu auprès des professeurs pour lui garantir la réussite, mais ne put jamais le prouver. Il fit ses débuts chez Medias Faure en accédant immédiatement à un poste de responsable, le népotisme aidant. C'est alors qu'il laissa libre cours à ses penchants les plus sombres. Il avait sous sa responsabilité une journaliste particulièrement zélée. Anaëlle. Jeune, intelligente, un joli petit minois (pour ne pas dire autre chose). Il ne fallut pas très longtemps à Aaron pour en faire sa cible principale et sans vraiment s'en rendre compte, il devint un peu trop entreprenant. Anaëlle voulut porter plainte pour harcèlement. Au cours d'une discussion animée avec Aaron, elle lui dévoila également qu'elle avait enquêté sur Médias Faure pour découvrir que la société était corrompue jusqu'à la moelle. Elle remit sa démission et menaça d'aller tout dévoiler le lendemain, au Ministère de la Justice.

Ce soir-là, Aaron ne rentra pas chez lui. Il s'invita chez Anaëlle pour la forcer au silence, et la forcer à d'autres choses également. En se débattant, la jeune femme bascula et percuta brutalement le sol pour ne plus bouger. Ce fut le premier meurtre d'Aaron. Involontaire, certes, mais cela restait un meurtre. Il se débarrassa du corps à l'aide du domestique familial, étonnamment à l'aise avec ce genre de besogne. Depuis, Aaron évite de se salir les mains, conscient des risques inutiles que cela implique.

Cela fait maintenant cinq ans qu'il trône à la tête de la compagnie. Sebastian reste dans son ombre, mais il est le nouveau visage officiel de Médias Faure. Aaron profite de ce que la vie lui a offert sans une once de culpabilité, écartant les ennemis potentiels d'un revers de la main. Comme sa sœur le lui a un jour conseillé, il jouit de sa position en tout point. Et le meilleur dans tout ça, c'est qu'il le fait au nez et à la barbe de Dana, rejetée du conseil à cause de son sexe. Tout en se plaisant à lui rappeler où est sa place, Aaron contemple Hellground du haut de sa tour d'ivoire, comme le ferait un démiurge, démiurge de pacotille...



Votre famille
La famille Faure a la mainmise sur le secteur des médias. Concrètement, ils dirigent les chaînes de télévision, les journaux, ainsi que la presse web. Bien sûr, une partie du réseau leur échappe car la liberté d'expression n'aide pas, mais jusqu'à présent, leur voix a toujours occulté celle des gêneurs...

Sebastian, malgré son âge avancé, règne toujours en maître sur la famille. Même s'il a légué le rôle de PDG à son fils aîné, il continue à gérer les finances de la société Faure ainsi que sa ligne éditoriale, au grand dam d'Aaron...
Spoiler:
 


Vos centres d’intérêt
Aaron pratique quotidiennement le golf, plus par habitude que réel intérêt. Il est, d'ailleurs, un joueur assez médiocre. La fréquentation quotidienne du club lui permet de rester en contact avec les grandes pointures de la ville et de passer des "accords" pas toujours très nets.

Aaron fréquente également les bars les plus luxueux de Hellground. Il y passe des soirées riches en rencontres et , souvent, en débauche. Faure se plaît à organiser lui-même des événements mondains afin de recueillir des sponsors, et surtout parce qu'il aime être au centre de l'attention.

Mais son meilleur passe-temps, celui qui lui procure le plus de plaisir et de divertissement, c'est d'embarrasser quotidiennement ses assistants personnels, en leur confiant des tâches aussi ridicules qu'avilissantes.

Signe(s) distinctif(s)
En apparence, Aaron est lisse, banal, même si sa richesse se devine au premier coup d'oeil. Il cache pudiquement la longue cicatrice causée par Dana sur le haut de son bras gauche. Cette marque lui rappelle sa faiblesse étant enfant, et reste, malgré les années, une preuve de la domination qu'avait jadis exercée sa sœur sur lui.

Enfin, Aaron possède une "blessure" invisible, une écorchure immonde : sa sociopathie qui le laisse au final assez indifférent. Faure se considère comme un homme normal, peut-être un petit peu plus froid et sadique que la moyenne, mais normal tout de même. Il ignore que son psychiatre le surveille de près, et qu'il se chargerait d'alerter les autorités au moindre faux pas de son patient...

Que pensez-vous de la malédiction ?
Aaron, comme l'ensemble des adultes de sa famille, est au courant de la malédiction pesant sur les treize, et par extension, sur la ville. Il adhère à l'opinion familiale qui veut que les treize doivent protéger ce secret à tout prix, quitte à étouffer la vérité par tous les moyens. Ce n'est pas pour rien si les Faure ont pris en charge les médias de Hellground. Ils se font un point d'honneur, et ce depuis des générations, à conserver le secret pour le bien des treize.

Pour sa part, Aaron estime que la vie du peuple d'Hellground n'a que peu d'importance. Il est souvent le premier à proposer des solutions extrêmes au conseil, ne faisant que peu de cas du bien public et de la sécurité de la population. Si cela ne tenait qu'à lui, d'ailleurs, il n'y aurait que les Faure qui compteraient dans la balance, mais sa famille n'est malheureusement pas assez puissante à elle seule pour cela, et il lui faut bien s'embarrasser des douze autres lignées ... C'est une réalité avec laquelle il compose au quotidien.

Informations supplémentaires
C'est tout, pour le moment Twisted Evil


PRÉNOM/PSEUDO - Haeny
ÂGE - 25 ans
CÉLÉBRITÉ EN AVATAR - Andrew Scott I love you
CODE DU RÈGLEMENT - Validé par Ilian
COMMENT AVEZ-VOUS DÉCOUVERT LE FORUM ? - Via les fondateurs
UN DERNIER MOT ? - Vivement le rp cheers


Dernière édition par Aaron Faure le Mar 19 Sep - 21:05, édité 1 fois
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Admin
avatar

Messages : 52
Âge du personnage : 18
Métier : Etudiant en littérature
Descendant(e) de : Georges Turner
Relations : Lilianna Turner : Sœur jumelle
MessageRe: Aaron ~ When I come around ♦ Dim 12 Mar - 16:46

Je ne vois à redire ^^ (je me suis permise d'ajouter l'ancêtre Carl :-) )

Bon y a pas encore de code et de toute façon tu as tout suivis depuis quasi le début donc je valide XD

Bienvenu officiellement du coup (tu as ta couleur ^^) et à très vite InRP (oui oui je me bouge les fesses, mais le but était de pouvoir prendre mon temps aussi ^^' humhum)

_________________
Ilian et Lilianna

Hey brother
Do you still believe in one and other?
Hey sister
Do you still believe in love, I wonder?
Oh, if the sky comes falling down, for you
There's nothing in this world I wouldn't do
(♪) Hey Brother
northern lights
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Admin
avatar

Messages : 12
MessageRe: Aaron ~ When I come around ♦ Lun 13 Mar - 0:44

Merci Very Happy

Et pas de pression, ne t'en fais pas Razz
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur

Contenu sponsorisé
MessageRe: Aaron ~ When I come around ♦

Revenir en haut Aller en bas
 
Aaron ~ When I come around
Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut 
Page 1 sur 1
 Sujets similaires
-
» Aaron shadow jet est née ce primtemps !
» Aaron, jack russel de 2 ans
» Le chien qui a tué Aaron
» Un jeune horloger de talent : Aaron Becsei
» Aaron Becsei - BEXEI Primus

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
Hell ground :: Cité Administrative :: Bureau des identités :: Présentations validées-
Sauter vers: